Dora Maar
Profession : Photographe

22 juin 2019, à 17h00 (2h00)
Cinéma 1 – Centre Pompidou, Paris

Voir la vidéo

 

Photographe pour la mode et l’industrie de beauté, membre du surréalisme et peintre, Dora Maar se révèle dans l’entre-deux-guerres la parfaite incarnation d’une femme moderne s’émancipant socialement et intellectuellement grâce à son métier et ses rencontres artistiques. Le documentaire Dora Maar. Entre ombre et lumière qui lui est dédié revient sur les facettes multiples de sa carrière ainsi que sur sa démarche esthétique et plastique.
La carrière et l’œuvre de Dora Maar, notamment son activité de photographe professionnelle, font échos à de nombreuses problématiques actuelles : la place et l’inscription des femmes dans l’art, leur insertion professionnelle comme photographe ou dans les autres métiers créatifs du secteur de la mode, ou encore leur représentation dans les pages de la presse magazine féminine et la publicité. Les succès que connaît Dora Maar, en tant que photographe de mode au milieu des années 1930, invite à s’interroger sur la place des femmes photographes que ce soit dans la mode ou dans les autres secteurs où elles sont pourtant actives. Ceci faisant écho aux divers mouvements et collectifs récents en faveur d’une meilleure reconnaissance et représentation des femmes photographes.
Réunissant des professionnels du milieu de la mode, la projection du documentaire ouvrira sur une discussion permettant de revenir sur l’approche photographique de Dora Maar, sur la place et le travail actuel des femmes photographes du milieu de la mode, leur perception et leurs relations avec les divers acteurs de la chaîne créative que sont entre autres, les directeurs artistiques.

Modération : Mathieu Buard, critique d’art

En partenariat avec le magazine Causette

Les invités

Mathieu Meyer, directeur artistique indépendant
Fondé en 2014, le Studio Mathieu Meyer est un studio de direction artistique basé à Paris. Spécialisé dans la conception éditoriale et numérique, les identités visuelles, les films, la conception typographique, ou encore les sites Web, le studio propose également conseil pour l’art, la mode et la musique.
Mathieu a passé deux ans à Londres, où il a acquis une expérience précieuse auprès de studios tels que David James Associates (Prada, AnOther Mag…) et Bibliothèque (V & A, Covent Garden…).
À son retour à Paris, il rejoint M / M (Paris) pendant quatre ans, aux côtés de Balenciaga, Björk, Givenchy, Loewe, Man About Town et Missoni, entre autres.
Tout en travaillant avec ces studios, Mathieu a maintenu une pratique indépendante. Il a noué de solides relations avec diverses marques et personnalités créatives du monde de l’art, de la musique et de la mode telles qu’Acne Studios, la photographe Annelise Michelson, Fabien Cappello, la galerie Dulon, les éditions Jean-Boîte, Lafayette Anticipations, Hermès, Magnum, Panconesi, ou encore Rizzoli.
Mathieu est diplômé de l’ECAL Art et Design de Lausanne. Il enseigne le Master mode et édition à l’Ecole Duperré.

Sophie Delaporte, photographe
Sophie Delaporte est une photographe qui a débuté sa carrière au début des années 2000 en publiant ses premières séries de mode dans la presse britannique, et plus particulièrement dans le magazine i-D. Elle collabore régulièrement depuis avec Condé Nast et des maisons comme Astier de Villatte, Courrèges ou Balenciaga. Ses recherches sur le mouvement, son approche très picturale de la couleur ont fait l’objet de plusieurs expositions personnelles à Londres, New York (SLE Gallery) ou Tokyo. En 2011, Vicki Goldberg écrit d’elle : « Sophie Delaporte est une photographe française qui est toujours en bons termes avec la fantaisie et qui a une approche gaiement originale. Elle a un sens instinctif de la couleur, une imagination fabuleuse, une aisance au surréalisme et un tour de main pour le récit ambigu ».

Sacha, photographe de mode
Née à Rotterdam, Sacha van Dorssen, signe ses images Sacha. Après ses études de photographie à l’Académie des Beaux-Arts Sint Joost de Breda elle part à Paris en 1964
et rencontre Peter Knapp le directeur artistique de Elle, qui lui offre la chance de travailler pour le journal. A part une interruption de quelques années cela va durer jusqu’à 1977, ensuite une longue collaboration étroite commence avec Marie Claire jusqu’à 1999. Depuis ses débuts elle a travaillé régulièrement pour de nombreux titres différents, tels que The Sunday Times Magazine, Vogue Anglais, Vogue Allemand, Stern, Harper’s Bazaar italien, Linea Italiana, Lui, Vogue hommes, GQ, Bloom, les éditions étrangères de Elle et Marie Claire… Parallèlement elle réalise des commandes pour la publicité, Roc, l’Or, Shiseido, Hermès, Louis Vuitton, Yves Saint Laurent…ainsi que des contributions à plusieurs ouvrages de référence aux Editions du Regard, Mario Fortuny, Dior et Old England. A l’occasion d’une rétrospective à l’Institut Néerlandais en collaboration avec Gabriel Bauret un livre est paru aux éditions du Chêne en 2011.